Relinter

Éléments de mise en place du Monde Contemporain depuis la moitié du XXème siècle


 l'Amérique centrale et l'Amérique du Sud des années 60 aux années 2000


En 1823, la doctrine de Monroe rejette expressément toute intervention européenne sur une quelconque partie du continent américain. Interprétant largement la doctrine de Monroe, les Etats-Unis en arrivent bientôt à considérer que les deux Amériques sont un domaine réservé à leur seule influence. Pratiquant une politique qu’on appela, sous Théodore Roosevelt (1901-1909), la " politique du gros bâton ", ils imposent leur arbitrage lors du conflit qui met aux prises le Venezuela et l’Angleterre. La guerre de 1898 leur permet de détruire les ultimes vestiges de l’empire colonial espagnol, d’annexer Portro Rico et d’établir leur protectorat de fait sur Cuba.

L’Amérique latine couvre près de 16% des terres émergées. L’accroissement démographique est très rapide dès les années 50, et presque partout se pose le problème agraire : une poignée de propriétaires détient la majorité des domaines cultivés et la productivité est si faible que les importations alimentaires sont absolument nécessaires. Les économies latino-américaines sont vulnérables. Elles sont obligées de recourir aux investissements étrangers, principalement nord-américains, ce qui pose le problème fondamental de l’indépendance nationale. Ce problème a été résumé dans la phrase célèbre du dictateur mexicain Diaz : « Pauvre Mexique, si loin de Dieu, si près des Etats-Unis ».