Rubriques à Bac / Relinter: relations internationales du monde contemporain depuis 1945

Éléments de mise en place du Monde Contemporain depuis la moitié du XXème siècle


Proche-Orient et Moyen-Orient:

l'enjeu depuis 1945

Mise à jour en date du: 29/04/05


Le terme " Moyen-Orient " ne s’est imposé que depuis un siècle, sous l’influence des Anglais, qui avaient recouru à l’expression Middle East. Néanmoins, cette région est d’abord un espace géographique qui préexistait à cette influence anglaise. Il se définit comme l’ensemble des pays de l’Asie de l’Ouest et du Sud-Ouest, de la Turquie à l’Iran et de la Transcaucasie à la péninsule Arabique, ensemble qui comprend en outre l’Égypte.
Cette région, riche d’une longue histoire, présente dans les années 2000 diverses spécificités nationales à l’origine de fortes tensions géopolitiques.

Au plan général, le Moyen-Orient des années 2000 comprend 19 pays de population et de superficie fort disparates. L’ensemble est évalué, en 2004, à 348 millions d’habitants, soit légèrement moins que le poids démographique de l’Union européenne, lorsqu’elle était à quinze, mais un peu plus que l’Amérique du Nord. Il représente donc 5,5 % de la population mondiale. La superficie totale du Moyen-Orient s’élève à 7 358 000 km2, soit l’équivalent de l’Union européenne à vingt-cinq, un million de moins que le Brésil, deux de moins que les États-Unis ou la Chine, mais plus du double de l’Inde. Au total, cette superficie représentant 5,5 % des terres émergées, la densité moyenne du Moyen-Orient, 47 habitants/km2, équivaut à la densité mondiale. Mais une telle moyenne ne signifie pas grand-chose si l’on considère les écarts selon les pays, de la densité de Bahreïn (1 000 habitants/km2) à celle de l’Arabie Saoudite (12 habitants/km2), en passant par le Liban (450 habitants/km2) ou l’Iran (41 habitants/km2). Les variations infranationalessont également spectaculaires, par exemple en Égypte. En effet, la principale caractéristique démographique de l’Égypte, le pays le plus peuplé d’Afrique septentrionale et du monde arabe, estimé à 73,4 millions d’habitants en 2004, est la concentration de la population sur une faible partie du territoire : plus de 12millions d’habitants, 16 % de la population nationale, habitent sur les 482 km2 formés par l’agglomération du Caire. Près de 90 % de la population égyptienne vivent sur la coulée et le delta du Nil, sur environ 50 000 km2. Au-delà de cet espace central de l’Égypte, les déserts de l’Est et de l’Ouest ne disposent que de quelques oasis. Les tentatives de peuplement des bords du canal de Suez ou du Sinaï ne modifient guère l’importance des inégalités de peuplement, marquées par des contrastes brutaux.
Le Moyen-Orient est encadré par trois pays qui présentent les plus vastes superficies, à l’exception de l’Arabie Saoudite, et, surtout, les plus importantes populations. En effet, l’Égypte, la Turquie et l’Iran comptent chacun aux alentours de 70 millions d’habitants en 2004, donc environ 20 % de la population de l’ensemble. L’Égypte demeure le pays moyen-oriental le plus peuplé devant la Turquie, 71,3 millions d’habitants en 2004, et l’Iran, 67,4 millions. Ces poids démographiques contribuent à l’importance géopolitique de ces pays, chacun dans le contexte qui lui est propre.

Au XXI siècle, le pétrole, le conflit du Proche-Orient, les tensions entre les réformistes favorisant une interprétation ouverte des textes coraniques et les noyaux durs islamistes pour qui la violence est légitimée par Dieu, le souci de créer des sentiments nationaux s’appuyant sur les frontières nées de la décolonisation, le besoin de fonder un semblant d’unité quitte à se polariser sur un ennemi commun, les masses de manoeuvre que représentent les nombreux effectifs des jeunes générations, le potentiel de mobilisation de l’extrémisme en contrepoint des insuffisances politiques et économiques, tout cela rend le Moyen-Orient singulièrement conflictuel et lui confère inévitablement le statut d’espace géographique particulièrement instable.

Quatre guerres israélo-arabes, deux guerres du Golfe, de multiples conflits inter-ethniques ou religieux font du Moyen-Orient une région clef pour l'équilibre du monde.
Réservoir d'hydocarbures, carrefour entre trois continents, le Moyen-Orient est une région sensible où l'accumulation des facteurs de division entretient une instabilité chronique.
Mosaïque de religions ( le Moyen-Orient est le berceau des trois religions révélées), d'ethnies ( Arabes, juifs, Perses, Turcs), de systèmes politiques différents et peu véritablement démocratiques, le Moyen-Orient, par la fragilité des équilibres locaux due à l'absence de structure hégémonique capable de transcender les oppositions est une poudrière qui menace d'exploser en permanence.

 Pour téléphoner moins cher
Achetez vos minutes de communications téléphoniques sur Internet
et diminuez notablement votre facture