ELLIT, Littérature francaise/Version démo

Article 340
Théâtre au XVIIIème siècle

>-> 7

Après l'épanouissement du classicisme, le théâtre du XVIIIme siècle cherche une nouvelle voie, en essayant en particulier de susciter l'émotion chez le spectateur.
Trois grands auteurs dominent : Marivaux
, Beaumarchais et Diderot.
La tragédie reste un genre florissant, mais personne, parmi les écrivains du XVIIIme siècle ( Voltaire pensait même que la postérité ne retiendrait surtout de lui son oeuvre dramatique), n'atteindra le génie d'un
Racine ou d'un Corneille.
Pour ce qui concerne la
Comédie, c'est essentiellement Beaumarchais qui en est le représentant, reprenant de manière adaptée à son siècle le modèle comique où Molière triompha au siècle précédent.
Un autre dont on ne lit genre conventions classique, de nos naît au XVIIIme siècle : le Drame. et Diderot, pourtant plus guère les pièces représentant le plusd'atteindre le la nature, en de la tragédie refusant les jours, en est le en empruntant le sujet et les personnages mis en scène à notre monde quotidien, de manière à susciter chez les spectateurs une émotion vrai et d'imiter qui vise à les rendre meilleurs et à les unir entre important ; son principe était eux.
tient singulière: il ne autant chercher des sources auprès des cherche pas àde Molière, mais crée une nouvelle, en prose. S'il à la peinture des sentiments et à l'analyse psychologique (le "marivaudage"). Toute son œuvre rester dans la lignée dramaturgique est quant à lui une place écrite faut lui , c'est comédiens italiens (qui l'attiraient par leur essentiellement consacrée spontanéité et leur fantaisie) forme de comédie que dans le théâtre classique qu'il faut puiser.
Le pris entre amour œuvre est personnage différence entre ces désire en faire l'expérience; il central de son s'y laisse souvent prendre par surprise revanche, Marivaux ; des pièges sont tendus par en l'amour ; plus, le personnage thème chaque question le . De est souvent et amour-temps de la pièce propre, sans pouvoir déceler la deux sentiments. En ne dresse pas à l'amour entre ses personnages (fréquents au contraire d'obstacles extérieurs pères ou mères abusifs en particulier) : chez Molière : l'obstacle est intérieur et la lutte se fait dans le cœur des jeunes gens l'ordre social mis
.

DEMO
Attention, tous les articles ne sont pas en accès libre
13/10/13
Si vous venez d'arriver pour la première fois sur ELLIT, sans être passé par le Portail, nous ne saurions trop vous conseiller de cliquer ici)
FAQ

 RUBRIQUES à BAC:
http://www.rabac.com
rubriques sous copyright © Tous droits réservés

NICE tel 04 93 88 07 78

Google
  Rabac.com   


CERISE FM
Diffusion en ligne du lundi au vendredi18h-24h
Samedi-Dimanche à partir de 14h

 lien externe sur France Culture