Troisième République
<2>
La Commune (mars 1871-mai 1871)

Le régime provisoire doit faire face à une situation difficile : le pays est envahi par les Prussiens qui tiennent le siège devant Paris, alors que les royalistes ont été élus pour faire la paix et que les Parisiens sont exaspérés par le siège. L'assemblée nationale s'installe à Versailles et prend décision de supprimer la solde des gardes nationaux. La tension monte dans Paris, à qui on coupe les vivres et qui a voté royalistes.
Les Parisiens avaient acheté des canons. Seulement, le 18 mars 1871, le gouvernement fait rassembler les 227 canons pour les faire retirer par l'armée. Ces canons sont le symbole de la volonté parisienne de résistance. Alors des parisiens se pressent autour des canons pour empêcher leur prise par l'armée. Une partie de l'armée passe dans l'autre camp, des affrontements éclatent et deux généraux sont fusillés. C'est le début de l'affrontement entre Versailles et Paris. On va vers la radicalisation du conflit.
 Le gouvernement abandonne Paris. Il y a alors une situation de vide du pouvoir, rapidement comblé par la création de la commune. Après l'affaire des canons, des bourgeois parisiens ne voteront pas. Le conseil de la commune est donc formé des plus radicaux des républicains.
 Le conseil de la commune prend aussitôt des décisions symboliques : adoption du drapeau
bleu-blanc-rouge, proclamation de l'autonomie des provinces de France. De fait, ce conseil ne touchera pas à la propriété ; à l'or de la banque de France.
Thiers laisse faire, comme s'il abandonnait Paris. Il abat les communes de provinces en accord avec Bismarck, puis il reconstitue une armée ce que laissera faire l'Allemagne. Elle comptera 1300000 hommes et sera dirigée par Mac-Mahon ( futur Président de la République).
Il s'en suit un second siège de Paris, par les français cette fois, qui se termine par une sanglante répression en mai 1871. Il y aura 20 000 fusillés et des milliers de déportés. La coupure est profonde dans le pays.
qui débute le 18 mars et s'achève par la "semaine sanglante " ( 21-28 mai 1871)


>>>>



Relations internationales
de 1945 à nos jours