Rubriques à Bac / ELLIT : base de données en Littérature française du douzième siècle au vingtième siècle

version Demo

Repères historiques
Moyen Âge français
400-1498
LITTERATURE du Moyen-Age

Mise à jour du:  28/05/07 faite à partir de la version "abonné" .
De nombreux liens internes et externes ne figurent pas dans la présente version

Par souci de simplicité et de clarté, n'est abordé en priorité que le Moyen Age en France


Le Moyen Âge couvre la période historique qui s'étend du Vème au milieu du XVème siècle, c'est-à-dire allant de la chute de l'Empire romain ( en 476) à la chute de Constantinople en 1453 et/ou la découverte de l'Amérique (en 1492).
Cette période historique durera plus ou moins mille ans . C'est l'humaniste Giovanni Andrea qui utilisa pour la première fois le terme de "Moyen age"en 1469. Mais ce n'est qu'au cours du XVIIème siècle que le mot devint d'usage courant. Il était alors utilisé dans un sens dépréciatif et désignait le millénaire séparant la disparition de la culture antique et la Renaissance.

L'Empire romain, trop grand, est définitivement divisé en deux en 395 : l'Empire d'Occident endurera l'essentiel des invasions germaniques et y succombera, l'Empire d'Orient repoussera celles-là et d'autres. De culture essentiellement grecque, il restera une puissance notable jusqu'au XIIIème siècle et ne disparaîtra qu'en 1453.


L'Empire d'Occident prend fin en 476, quand l'empereur Romulus Augustule est déposé par le chef barbare Odoacre; cette date est souvent retenue pour marquer le passage de l'Antiquité gréco-romaine à ce qu'il est convenu d'appeler le Moyen Âge. Mais un comportement nouveau, qui se retrouve au début du Moyen Age, se développe en fait depuis le IIIème siècle : le peuple veut échapper à la pression fiscale et aux charges militaires imposées par l'État romain. Dans le même temps, une poussée démographique et une chute du prestige des villes entraînent une ruralisation économique, alors que le christianisme, religion officielle depuis 391, assoit les bases de la puissance écclésiastique
A peu près dans le même temps, les Huns (venus du Nord du Caucase) entreprennent une migration vers l'ouest, obligeant les Ostrogoths et les peuples germains qui se trouvaient là, à envahir de nouveaux territoires.
Face à ces invasions qui se succèdent jusqu'au VIIème siècle, un effort d'intégration est fait par ce qui reste de l'Empire Romain : peuples et coutumes se mélangent de manière assez homogène.
En schématisant, la romanité apporte sa langue, le latin, et ses connaissances dans le commerce, alors que les barbares, par leur manière de vivre, font disparaître le schisme entre civils et militaires : dans les communautés, seule prévaut la figure du chef, guerrier élu et mythifié.
De plus l'économie pastorale des barbares renforce la ruralisation, et devant les nombreuses pressions de l'état, les aristocrates se replient sur leurs terres, le véritable fondement de leur pouvoir.
Mais le véritable ciment des communautés antiques et barbares est la religion catholique.
Jusqu'en 653, une lutte féroce se joue entre les partisans du christianisme et ceux de l'arianisme (doctrine qui niait le divinité de Jésus-Christ, refusait l'idée de la trinité, et ne reconnaissait qu'au Père des qualités divines et d'éternité).
Mais un large mouvement de conversion des moines au christianisme est entrepris, et le baptème de Clovis (en 498), qui s'attire ainsi le soutien du clergé et du Pape, marque le déclin de l'arianisme : pouvoir et christianisme sont désormais étroitement liés.
Si l'arianisme perdure, il est très fortement affaibli par le Pape Grégoire le Grand (540-604), qui renforce les campagnes de conversion, et définitivement écrasé en 653, quand les rois barbares finissent de se convertir.
Aux Vème et VIème siècles, des pestes et des famines récurrentes contribuent également à la montée du christianisme.

LITTERATURE du Moyen-Age
 >

DEMO

Si vous êtes arrivé pour la première fois sur ELLIT, sans être passé par le Portail, nous ne saurions trop vous conseiller de cliquer ici)
pour vous abonner, cliquez ici

 RUBRIQUES à BAC:
http://www.rabac.com

rubriques sous copyright © Fourestier Gérard. Tous droits réservés

NICE tel 04 93 88 07 78

Google
Rubriques à Bac