Rubriques à Bac / ELLIT : base de données en Littérature française du douzième siècle au vingtième siècle

version Demo

Repères historiques
1715-1804
Siècle des Lumières

Cette version démo a été actualisée le 29/12/07 à partir de la version "Abonné" .
Elle est donc allégée et ne comprend pas l'intégralité des liens internes et externes accessibles par les souscripteurs.
 

 Les progrès de la science entraînent de grands progrès de la raison (non-religieuse), parfois contre le conformisme traditionnel. Siècle riche en contradictions.
De la "philosophie", de l’adoucissement général des mœurs, du progrès général des sciences, si remarquable en ce siècle comme au siècle suivant, procède aussi le "despotisme éclairé", qui tend à substituer un absolutisme fondé sur la "raison" à l’ancien droit divin. Un effort de rénovation du gouvernement et de l’administration se manifeste par l’introduction de lois progressistes. Il est accompagné d’une hostilité croissante envers l’Eglise, conséquence des origines "philosophiques" de tout le mouvement du siècle. Le terme, c’est la Révolution, qui engendre un monde nouveau.
Les événements qui délimitent le
Siècle des lumières sont la mort de Louis XIV, en 1715, et le coup d'état perpétré par Napoléon Bonaparte, le 18 Brumaire an VIII (9 novembre 1799), annonciateur de l'empire. Entre ces deux extrêmes, le siècle se décompose en plusieurs temps: d'abord la Régence (1715 - 1723), puis les règnes de Louis XVLouis XV (1723 - 1774) et de Louis XVI (1774 - 1791), enfin la Révolution française (1789 - 1799).

La France, qui est alors le pays le plus peuplé d'Europe, connaît, pendant près de quatre-vingt ans, la paix intérieure et la prospérité économique. A mesure que l'esprit philosophique se développe, dans les salons, les cafés ou les clubs, l'autorité monarchique se dissout, sapée pa rdes tentatives de réformes sans lendemain, comme par l'opposition aristocratique. Forte de sa puissance financière, la bourgeoisie d'affaires manifeste son désir d'annexer le pouvoir politique, ambition qui se concrétisera à partir de 1789.

Dans le domaine des arts, Louis XIV vieillissant voulait "de l'enfance répandue en toutes choses". Sous la régence, cette tendance à la légèreté s'accentue. Elle s'épanouit pendant le règne de Louis XV. Le goût de l'élégance, du confort, et des beaux objets se répand jusque dans les rangs de la bourgeoisie. Mais, dans la seconde moitié du siècle, les philosophes s'insurgent contre les tendances libertines de la société, auxquelles ils associent le style rocaille. Ils prônent un retour aux vertus de la Rome antique et républicaine, qui deviendront en grande partie l'idéal révolutionnaire.

1804 : Napoléon d'abord élu pour dix ans, puis proclamé Consul à vie, puis Empereur des Français. Sa popularité est gigantesque. Cette nouvelle dignité, il se l'est lui même attribuée. A cette époque, les royalistes l'appelle encore " l'usurpateur ". Napoléon, alors, va créer toute une hiérarchie, remplie des titres ronflants et nouvelles étiquettes, en ayant un soin particulier pour les grands noms. Cette nouvelle cour, avec ses attributions, a pour but aussi de faire oublier l'assassinat du duc d'Enghien. Mais ce n'est pas assez. Napoléon, pour faire cesser toute forme de doute à sa légitimité, décide de se faire sacrer par le Pape à Paris. Ce dernier, terrifié par de nouvelles amputations à son territoire, est obligé d'obéir

Dossier 

Siècle des Lumières
 <1715
 1804>

Inforond
Inforond

 RUBRIQUES à BAC:
http://www.rabac.com

rubriques sous copyright © Fourestier Gérard. Tous droits réservés

NICE tel 04 93 88 07 78

pour vous abonner, cliquez ici