Rubriques à Bac / ELLIT : base de données en Littérature française du douzième siècle au vingtième siècle

version Demo

Repères historiques
1918-1944
Littérature de l'entre-deux guerres

Cette version démo a été actualisée le 28/05/07 à partir de la version "Abonné" .
Elle est donc allégée et ne comprend pas l'intégralité des liens internes et externes accessibles par les souscripteurs.
 

 Cette chronologie partielle fait partie du site consacré à la Troisième République; les liens ne sont pas opérants si vous n'y êtes pas abonné

la France gagne la guerre (1,5M de morts ; 3M de blessés ; les dégats sont énormes (champs inutilisables, bâtiments détruits...). Cette guerre a été un grand traumatisme pour la population. Alors que chacun était parti confiant pour une guerre courte et réparatrice, les combats ont duré quatre ans, dans la boue des tranchées, le froid, et sous la pluie des obus . Au total et pour l'ensemble des belligérants, la guerre a fait 9 millions de morts. L'étendue prise par le conflit et l'horreur de l'hécatombe qui en a résulté feront dire à Paul Valéry en 1919: "Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles." Le seul aspect positif de ce conflit meurtrier est que, par la force des choses, les femmes sont sorties de la maison et de leur rôle traditionnel pour effectuer le travail des hommes partis au front. La France est très affaiblie et bouleversée. Mais la volonté de paix (politique militaire très défensive face aux alliances des pays de l'est), la victoire de la démocratie et le progrès industriel rassurent et donnent un grand optimisme aux Français.

1920 et suivantes
La guerre a causé la disparition de 10, 5 % de la population active française. Les destructions matérielles dans les zones du front et dans les départements occupés sont également considérables. En plus des pertes d'installations civiles ou militaires, le matériel industriel et agricole n'a pas été renouvelé et n'est plus performant . Les dépenses de guerre ont créé un déficit budgétaire aggravé par les remboursement de la dette française aux Alliés et par les pensions à verser aux familles des soldats morts et aux combattants blessés. Des troubles sociaux naissent de la hausse des prix, des menaces de dépréciation du franc, de la baisse des salaires, de la crise du logement, et de l'exemple donné par la révolution russe. L'année 1920 marque la création du parti communiste léniniste français.
L'après-guerre multiplie les contrastes sociaux. Pour les uns, c'est la misère, pour d'autres, c'est l'enrichissement. Pour une minorité, les années 20 constituent "les années folles", une explosion de joie et un besoin irrésistible de liberté, où l'on découvre le tango, le jazz, le charleston, les films muets, les casinos, croisières transatlantiques . L'immigration commence (Italiens, Portugais, Maghrébins...), les femmes cherchent à s'émanciper en revendiquant davantage de responsabilités dans la vie active mais le Sénat leur refuse le droit de vote (Rivière).
Malgré l'étendue des dégâts causés par la guerre, la France accomplit en dix ans un rétablissement spectaculaire. Pour palier à la perte d'une partie de ses forces vives, elle devient terre d'immigration accueillant de nombreux ouvriers italiens, maghrébins, polonais, portugais. Les jeunes ruraux français ne demandent qu'à venir travailler dans les usines des villes. Un Français sur deux habitait la campagne avant 1914, les foules urbaines vont se densifier, les banlieues s'étendre, les nouvelles H.L.M. (habitations à loyer modéré entourer les villes. Le mythe du progrès, si fort avant 1914, reprend la première place et en 1924, la France a retrouvé son volume de production record de 1913. La reconstruction s'accompagne de modernisation et d'automatisation. Les industries de la chimie, de l'électricité, du pétrole et de l'automobile connaissent une expansion hors du commun. Les premiers grands magasins apparaissent en 1927. Automobiles et postes radio équipent même les foyers ruraux. La France construit un hydravion géant et le plus beau paquebot du monde, le Normandie. La réussite d'ingénieurs comme André Citroën illustre bien la prospérité de ces années 20 (Rivière.)
La France sort du drame de la guerre avec un système gouvernemental (démocratie républicaine) qui apparaît, pour les nations libérées de l'Europe des empires et des royaumes, comme une sorte de modèle politique. Elle était avant 1914 la seule grande République du continent. Pour les Tchécoslovaques, les Polonais et les Allemands, elle apparaît, au même titre que l'Angleterre, comme un exemple. La victoire de 1918, c'est aussi celle des régimes libéraux de l'Ouest.
La République française conserve sa grande armée, la première d'Europe. Les Français sont présents en Asie, en Afrique, en Océanie et dans le Levant où la Société des nations a confié à la France un mandat sur la Syrie et le Lyban. C'est l'apogée du système colonial français. L'exposition coloniale de 1931 exprime par son ampleur, l'étendue des positions françaises outre-mer.

 Littérature entre les deux guerres
 <1914
1944>

Inforond
Inforond

 RUBRIQUES à BAC:
http://www.rabac.com

NICE tel 04 93 88 07 78

pour vous abonner, cliquez ici