Urfé (Honoré d')(1567 - 1625)

 

Son roman pastotal, l'Astrée (1607-1628), est une manière d'art d'aimer et de vivre d'inspiration platonicienne qui exerça une influence considérable sur les écrivains du XVIIème siècle.

  • Ce roman de quelque cinq mille pages, écrit en une vingtaine d'années reste inachevé mais marquera la vie mondaine de l'aristocratie française qui se reconnaîtra dans les amours d'Astée et de Céladon, bergers de fantaisie qui dissertent sur l'amour en rivalisant comme dans la " carte du tendre" de raffinement et d'évélation morale (>->Préciosité).
    Reprenant les
    théories platoniciennes et l'héritage courtois, le roman développe une conception rigoureuse de l'amour fondée sur des exigences élevées, sur une quête héroïque, sur des sacrifices généreux. Divers personnages illustrent les différents degrés de l'amour et ses délicieuses complications, à l'intérieur d'un univers d'utopie, épargné des perfidies de la vie mondaine de la cour et conforme aux rêves idylliques d'un Eden pittoresque.

Dans la présente version démo, tous les articles ne sont pas entièrement accessibles

 RUBRIQUES à BAC:
http://www.rabac.com
rubriques sous copyright © Tous droits réservés

NICE
tel 04 93 88 07 78

 

 
Littérature & Philosophie